Bienvenue à Montmahoux !

Montmahoux est un très charmant village jouissant de multiples atouts touristiques. Partez à la découverte de ce superbe village et de ses environs.

Montmahoux est un village dynamique et animé grâce à la municipalité, l'Asso du Mont mais aussi et surtout, grâce à chacun des R'lavoux !

(Re-)découvrez qui sont les R'lavoux mais aussi les membres du conseil municipal. Prenez également connaissance des démarches administratives et des journaux municipaux.

Partez à la découverte de la vie économique et de la vie politique de Montmahoux.

Montmahoux vous a plu virtuellement ou réellement ? Laissez-nous un petit message sur le livre d'or ! ;-)

LA FONTAINE LAVOIR : DON DE LA COMMUNE

fontaine rechaud

Le musée des maisons comtoises de Nancray a pour vocation la conservation et la mise en valeur du patrimoine comtois. Aussi, la municipalité de Montmahoux a-t-elle généreusement acceptée de faire don, en février 2003, d’une fontaine lavoir datant d'au moins 1834. Le remontage de la fontaine fut effectuée en septembre avant son inauguration le Jeudi 11 décembre 2003.

Cette fontaine, officiellement appelée « Fontaine du Réchaud », était couramment nommée fontaine du « Creux qui Sonne », en référence au nom de la petite rivière qui l’abreuvait ; rivière réputée intarissable …

Originellement réalisée en bois, cette fontaine a été réédifiée en pierres en 1881. L’eau de cette fontaine fut potable jusqu’en 1974, date à laquelle l’eau courante fut installée dans le village. Depuis cette date, cette fontaine ne servait plus que d’abreuvoir pour les vaches.

Cette fontaine, très abîmée, a été rénovée avec le concours de la Fondation du patrimoine. Aujourd’hui, elle trouve toute sa place au sein du musée des maisons comtoises, où elle sert d’abreuvoir pour les bêtes.


Historique de la fontaine-abreuvoir :

 

Bien sûr, de nombreux objets et techniques anciennes ont été modernisés pour plus de commodité et pour assurer leur conservation. Cette fontaine n'a pas marqué un changement radical mais elle témoigne d'une beauté sans précédent moins de cinquante ans après sa première construction.

  • 3 mai 1834 : les délibérations municipales la décrivent comme une fontaine vétuste, mal construite, mais de source abondante pour les troupeaux qui viennent s'y abreuver 4 fois par jour.
  • 10 mai 1834 : des devis pour sa répération sont demandés au maire du Crouzet, monsieur Borne.
  • 12 janvier 1879 : l'abreuvoir en bois de la fontaine du Réchaud doit être remplacé par un en pierre. Monsieur Clerget, architecte à Besançon, en dressera les plans et devis.
  • 15 février 1879 : le conseil municipal vote la somme de 3775 francs pour la réparation des 3 fontaines de la commune.
  • 14 octobre 1880 : un devis supplétif est dressé par Monsieur Clerget pour la construction d'un abreuvoir en pierre à la fontaine du Réchaud.
  • 18 septembre 1881 : le devis supplétif de 567 francs est voté par le conseil municipal.
  • 12 février 1882 : l'entrepreneur Eugène Nacant présente un état de frais pour réparations aux fontaines

Radio



Météo

Sur notre livre d'or ...

Aucune entrée.

Twitter

Facebook